7 tips sur Heroes et les mobas qu’on ne répétera jamais assez

En tout cas jusqu’au platine que je connais bien, la victoire revient le plus souvent non pas à l’équipe qui joue le mieux, mais à celle qui fait un peu moins d’erreurs que l’autre. Et parmi ces erreurs, les pires ne sont finalement pas une question de niveau mais plutôt de mentale et d’état d’esprit. Vous pouvez avoir une bien meilleure composition, choisir des builds au poil, et être le roi du skillshot, si vous mourrez seul bêtement ou que l’humeur de l’équipe est dans les chaussettes, une grosse partie de vos chances de victoire partent à la poubelle.

Florilèges de petits conseils qui non seulement mettront un peu plus de chances de votre coté, mais qui en plus rendront les parties plus sympas pour tout le monde, à commencer pour vous !

Vous n’apprendrez rien à personne

Honnêtement, êtes vous déjà sorti d’une partie en ayant eu l’impression d’avoir reçu un bon conseil de la part d’une personne inconnue ? Personnellement jamais ou trop rarement pour m’en souvenir. En général plusieurs cas se présentent. Une personne s’en fout le plus souvent :

  • parce qu’elle veut juste s’amuser ;
  • parce qu’elle déborde d’égo ;
  • parce qu’elle pense/sait que vous avez tort ;
  • parce que pendant que vous donnez vos conseils vous ne jouez pas ;
  • parce qu’elle ne vous lit pas ;
  • parce qu’elle ne vous comprends pas.

Il y’a des choses que les joueurs peuvent “apprendre” et qu’il serait utile de partager durant une partie. Comme ne pas avoir besoin de tuer les plantes pour prendre l’objectif tant qu’elles sont occupées à taper quelqu’un d’autre, ou que (re)prendre un T1 sur les Tours du Destin c’est absurde s’il y’a un objectif défendable. Ca vaut le coup de le dire, parce qu’elle peuvent influer sur la partie en partie. Le reste n’est là que pour se rassurer soi-même qu’on vaut tellement mieux que tout les autres (et c’est faux très cher !).

Si un équipier prend un ult qui vous semble être un mauvais, ne lui demandez pas “pourquoi ?”, et encore moins à lui faire une dissertation sur son choix, mais demandez-vous “comment ?”

Être agressif ou insulter ne donne pas envie de faire mieux

Je sais pas si je suis bizarre, mais en ce qui me concerne, recevoir des ordres, des conseils ou des critiques enrobées d’agressivité et/ou d’insultes, surtout venant d’inconnus, ne m’ont jamais regonflé. Ça me gonfle tout court. Taper sur les doigts avec une règle ne fait pas mieux apprendre la leçon, c’est pareil pour à peu près tout dans la vie.

Au mieux, vos paroles n’auront aucun impact bénéfique, au pire vous allez tout simplement aggraver les choses. Ce terrible noob à vos yeux joue peut-être mal parce qu’il galère et qu’il se stresse, ou que quelque chose d’autres le déconcentre. Mettre encore plus de pression ne la fera jouer que plus mal encore. Et dans le pire des pires des cas, vous allez même impacter les 3 autres joueurs, qui vont eux auss être déconcentrés, quand ça ne finit pas en débat sans fond et sans intérêt pour savoir qui est le plus “bronze” de tous dans l’équipe. Ce n’est pourtant pas un problème de niveau, juste de bêtise humaine.

Se tromper à plusieurs est mieux qu’avoir raison tout seul

Un MOBA est effectivement un jeu d’équipe. Si votre équipe prend une décision à la majorité, suivez là ! Le call boss vous paraît très risqué ? Pas grave, il faut y aller. Personne n’en aura que faire de savoir que vous aviez raison et que vous vous êtes vivant, surtout lorsque les choses se sont joué à trois fois rien. Le “trois fois rien” en l’occurence, c’est vous !

Alors certes, il y’a des circonstances qui font que. S’il y’a un autre danger conséquent, tel que des catapultes qui risquent de ruiner votre core même si le call boss est une réussite, vous ferez peut-être mieux d’écarter ce danger imminent. Avec un peu de chances, les choses se passent pas si mal pour les autres, et que vous aurez les cartes en mains pour tenter d’écarter ou mitiger cet autre danger. Mais en règle générale, faire corps avec votre équipe sera toujours plus bénéfique sur le long terme que faire cavalier seul. Le pire, c’est le joueur qui ne suit pas le call, et qui se fend d’un “nice/stupid call”, alors que se présence aurait tout changé…

Par contre : c’est pas parce que vous avez placé un ping que les autres vont forcément suivre. Si vous vous entêtez tout seul, c’est votre faute, que vous ayez raison ou non en théorie.

Ne pas parler pour rien dire

Dire à un allié de ne pas mourir ça coule de sens. Toutes personnes avec un minimum de jugeote sait qu’elle doit éviter de mourir. Du coup, c’est le genre de communication inutiles, sinon purement négative, pour l’équipe. Souligner l’erreur de quelqu’un sans rien apporter d’autres ne fait que dénigrer et en aucun cas soutenir. Idem pour les “allô le carry tu fais pas de dégats” / “allô le healer tu soignes pas assez” !

C’est plus ou moins subtil, mais inciter l’équipe à faire attention et ne prendre aucun risque, surtout appuyé par une bonne raison, sera toujours plus efficace et mieux reçu. Malheureusement, l’écrasante majorité des infos qui passent par le chat sont purement et simplement sans aucun intérêt !

Les manières de dire les choses

La politesse est une chose, mais il n’y a pas que ça. L’être humain est toujours plus réceptif à la suggestion qu’à l’ordre. Un “don’t feed” en début de game peut faire des dégats (et coule de sens, comme dit précédemment), mais pas autant qu’un “GL next” surtout lorsque ça vient d’une personne qui plombe l’équipe ensuite.

A quelques exceptions près, on joue avec des personnes qui ont sensiblement le même niveau. Chacun aura ses points forts et ses points faibles, mais personne n’est meilleur : si tel était le cas, on ne serait pas dans la même partie ! Il y’a aussi les jours avec et les jours sans, les circonstances de la partie qu’on arrive pas à gérer et celles où tout les astres sont aligner pour pouvoir faire un carnage.

Restez humble et ne pas prendre les autres de hauts et non seulement plus efficace, mais surtout beaucoup plus agréable. Et quand on se sent bien, on est plus disposé à être concentré !

Regardez-vous avant de regarder les autres

Personnellement, rien ne m’exaspère plus que d’avoir d’autres personnes qui vont décortiquer mes choix, que ce soit de héros ou de talents, ou mes erreurs (dont je suis pourtant souvent conscient). Que ce soit une erreur ou pas, il faudra bien faire avec !

En général on fait ses choix en fonction des circonstances, mais aussi des préférence, de notre zone de confort ou de notre style. Alors pourquoi changer ? Si je me force à jouer plus “méta”, c’est uniquement pour moi et me donner plus de chances de monter dans les rangs et non pour faire plaisir à d’autres ! Et quand bien même on pourrait dire “bah dans ce cas va en QM”, c’est pas une raison. Si avec mes builds tout nuls je suis au même niveau que des je-sais-tout, c’est qu’on est pas si différent. Thrall peut pas prendre la solo lane parce qu’il doit faire sa quête ? Tant pis, on improvise, ce n’est pas idéal mais c’est faisable.

Personne ne “carry toutes ses games” en étant à son niveau, sinon on serait fatalement au-dessus. Agir en tant que telle dans une partie est un pur égocentrisme. Et être égocentrique sur un jeu est déjà stupide et fatiguant pour tout le monde, quand en plus on est dans le gras du joueur moyen…

Nah, pas comme ça !

C’est qu’un jeu bordel !

Personne n’est un moine zen. On a tous nos petits nerfs qui des fois se foutent en pelotes. Faire preuve d’un peu d’impatience ou de colère par moment est ok. Mais ça n’est qu’un jeu. Gagner ne fera pas de vous une meilleure personne. Par contre être agressif et insultant fait de vous quelqu’un d’exécrable. Le but d’un jeu vidéo, malgré ce que les chimères de l’esport peuvent faire croire, est de passer un moment. Si possible un bon moment !

Personnellement, je préfère très largement perdre en m’amusant avec des personnes sympas, que gagner avec des personnes insupportables. Dans 98% des cas, ce qui pousse hors de mes limites est le comportement des autres et les façons de communiquer, pas de chercher sans succès la solution pour renverser une partie ou avoir à composer avec une personne qui dans la partie actuelle sont en difficulté.

L’un dans l’autre, surtout si vous faites de la solo queue, la seule personne dont vous avez à vous préoccuper c’est vous. Rangez votre égo, car vous n’apprendrez rien à personne si ce n’est vous-même, et vous vous assurerez plus de victoire en apprenant vous-même qu’en cherchant à enseigner à des joueurs que vous ne reverrez jamais. Et lorsque vous gagnerez une partie “perdue d’avance” pour X raisons jugées incontestables par les autres mais que vous avez tout fait pour les soutenir et leur donner l’envie d’essayer, ça ne sera que plus gratifiant et surtout plaisant !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *