Présentation

La courte !

J’ai démarré le streaming « sérieusement » en décembre 2018, parce que depuis j’ai le temps (coucou la conseillère PE), et que depuis j’ai encore plus l’envie de faire avancer le stream et plus seulement de l’avoir comme hobby ! En dehors du stream, je suis aussi leader de la commu la plus love-love du monde (si je le dis!), les Fear the Coconut. On y fait du multigaming, mais avant tout des sections Heroes of the Storm, Trackmania, PUBG et Apex.

Mon stream est pour moi l’occasion de faire vivre quelque chose qui me tient à coeur : j’adore découvrir des jeux avec vous, échanger à leurs sujets, discuter de tout et de rien. Je considère que le stream et ce qui l’entoure est également à vous, même si je reste celui qui définit les règles et qui vous dira parfois « nah, je jouerai pas à ça / je changerai pas de jeu ! ».

C’est aussi pour celà que je ne me consacre pas principalement sur un titre en particulier. Je pense « qu’aimer jouer » est légèrement différent « d’aimer les jeux vidéos ». Et j’ose le dire : j’aime les jeux vidéos ! C’est pourquoi je tiens à découvrir un maximum de jeux à vos cotés.

La plus longue !

Né dans le fin fond de la forêt varoise en 1986, désormais marseillais depuis bientôt 10 ans. Passionné, curieux, j’ai réussi à avoir un cursus scolaire / pro étrange. Bac de Chimie de Laboratoire, licence de chinois, master de sociolinguistique… tout ça pour finir développeur web jusqu’à ce que je décide d’arrêter.

Klusky et Shabu

Go pour la liste :

  • j’aime ma chère et tendre avec qui je suis depuis beaucoup d’années ;
  • nos deux chats Klusky (le gros frère de 8kg) et Shabu (la petite soeur des poubelle de 3kg) ;
  • notre 309 de 1992, avec son starter, sa carrosserie abîmée, son tableau de bord fendu et ses sièges tout moelleux ;
  • Noël, parce que j’aime les cadeaux et qu’on m’a donné pour mission de faire vivre l’esprit de Noël ;
  • Taïwan, pays de mon cœur où j’ai passé un peu plus de 4 ans en tout ;

La plus intime pour les courageux !

On entre dans la présentation qui devient assez étrange mais à laquelle je tiens beaucoup. J’ai un objectif caché… Répandre l’amour pour que nous vivions dans un monde en paix !

Plus sérieusement : probablement dû à un mélange détonnant entre une histoire familliale très compliqué – « très », on imagine jamais mais à peine j’explique on me fait des gros yeux – mais aussi sans doute un héritage sympa de mes gênes, je suis atteint de dépression sévère et de troubles anxieux généralisés (TAG) depuis au moins l’adolescence. Il y’a tout un tas de joyeuseté liées qui viennent avec : phobie sociale, probablement haut potentiel intellectuel, trouble de la personnalité évitante, procrastination et possessivité excessive, etc., le tout gratuit sans frais !

J’ai envie d’en parler pour moi déjà. Mettre des mots sur ce qui me ronge depuis si longtemps a permis de mieux avancer. En parler librement avec ma chérie et les psys a permis de mieux me sentir en général. Être « déclaré » et ne pas le cacher honteusement permet de mieux l’accepter (et parfois s’en servir d’excuse, j’avoues).

Mais c’est aussi pour les personnes qui auraient également des soucis de mal être en général ou psy en particulier. Je ne pourrais pas faire grand chose, je n’aurais sans doute pas les moyens d’aider qui que ce soit directement, mais je peux au moins me servir de ce que je fais pour aborder un tas de questions simplement et sans préjugés. Car le drame de ce genre de problèmes est qu’ils sont renforcés par le fait qu’ils soient profondément incompris lorsqu’ils ne sont pas carrément « honteux », donc autant aider un minimum à sensibiliser sur la question !